Coiffeur/Coiffeuse

Le métier

Le coiffeur/la coiffeuse est l’expert(e) du cheveu. Il/elle effectue des soins et traitements capillaires dans un but d’hygiène et d’esthétique. Il/elle a un sens artistique développé, aime le contact avec la clientèle et est à l’affût des nouvelles tendances.

Il/elle lave, soigne, colore, décolore et coupe les cheveux. Il/elle crée, prépare et applique des mélanges de produits destinés aux soins et traitements capillaires. Il/elle réalise également mises en plis et brushings, coiffures de circonstance mais aussi taille de la barbe, des favoris ou de la moustache.

Il/elle conseille et aide au choix des coiffures, coupes et produits capillaires. Il/elle coiffe en tenant compte de la mode, des innovations technologiques, de la morphologie et du goût du client. Il/elle remet sans cesse à jour ses connaissances. Outre les salons de coiffure, il/elle travaille dans les centres de bien-être, les hôpitaux,...

Activités

  1. Accueillir le client et détecter ses attentes
  2. Réaliser des shampoings et des soins capillaires spécifiques
  3. Réaliser des coupes pour Hommes et Dames
  4. Réaliser des mises en plis, brushings, permanentes, défrisages et lissages
  5. Réaliser des colorations complètes ou de mèches
  6. Réaliser des décolorations complètes ou de mèches
  7. Réaliser les soins barbe, moustache et favoris
  8. Réaliser des coiffures de circonstance (chignons,...)

Informations utiles
L’option "Coiffeur/Coiffeuse" est organisée depuis l’année scolaire 2018-2019 dès la 4e année secondaire, sur base de la mise en application du décret de la Certification Par Unités (CPU).

Cours

Exemple de planning des cours

Cours généraux :

  • Français
  • Mathématique

Cours de l’option :

  • Coiffure
  • Travaux pratiques
  • Education plastique
  • Communication professionnelle

Les débouchés

Le coiffeur/la coiffeuse travaille comme ouvrier(ouvrière) dans un salon. À l’issue d’une 7ème GTPE il/elle peut s’installer à son compte et employer du personnel, il/elle devra alors s’occuper des commandes, de la comptabilité et de la gestion des ressources humaines.

Poseur de couverture non-métallique

Le métier

Le(la) poseu(se)r de couverture non-métallique couvre la toiture d’un bâtiment avec de nombreux matériaux qu’il/qu’elle façonne et pose : ardoises naturelles, tuiles en terre cuite, métaux,... Il/elle maîtrise toutes les techniques qui assurent au toit une étanchéité et une isolation parfaites.
Le(la) poseu(se)r de couverture non-métallique peut également être amené(e) à mettre en œuvre des techniques modernes comme la réalisation de toits végétaux en collaboration avec un jardinier. Le(la) poseu(se)r de couverture non-métallique a le souci de l’esthétique car son travail influencera grandement l’aspect final du bâtiment.
Polyvalent(e), le(la) poseu(se)r de couverture non-métallique réalise aussi des travaux de recouvrement de façades et place les gouttières. Il/elle peut également placer, entretenir ou réparer divers éléments appartenant à la toiture tels que les fenêtres de toit, les paratonnerres, les panneaux solaires, les cheminées.
Il/elle travaille souvent en équipe. Bien que le(la) poseu(se)r de couverture non-métallique travaille en hauteur, souvent sur plan incliné, il/elle maîtrise les risques. Il/elle passe ses journées au grand air, dominant l’horizon.

Activités

  1. Installer un échafaudage et des garde-corps
  2. Sécuriser le chantier
  3. Façonner les matériaux de couverture (ardoises, tuiles, métaux,...)
  4. Acheminer le matériel et les matériaux en hauteur
  5. Installer un isolant, un pare-vapeur, une sous-toiture et une couverture
  6. Poser les éléments de récolte des eaux de pluie
  7. Effectuer des réparations (maçonnerie, charpente,...)
  8. Diagnostiquer et solutionner un problème d’étanchéité à l’eau
  9. ...

Informations utiles

L’option "poseu(se)r de couverture non-métallique" est organisée depuis l’année scolaire 2018-2019 dès la 4e année secondaire sur base de la mise en application du décret de la Certification Par Unités (CPU).

Cours

Exemple de planning des cours

Cours généraux :

  • Français
  • Mathématique

Cours de l’option :

  • Technologie et connaissance des matériaux
  • Technologie du métier
  • Dessin technique et lecture de plans
  • Travaux pratiques

Aptitudes

  • Agile
  • Méthodique
  • Ingénieux-se
  • Polyvalent-e

Les débouchés :

  • Il/elle travaille en équipe sur des chantiers, le plus souvent pour des entreprises du bâtiment et des travaux publics.
  • Construction : gros-œuvre, équipements, parachèvement du bâtiment
  • Énergie : isolation, panneaux photovoltaïques…
  • Administrations publiques : rénovation des monuments historiques, immeubles de bureaux…

A l’issue d’une 7ème GTPE, il/elle peut s’installer à son compte et se spécialiser dans la maison individuelle.

{{}}

Installateur électricien résidentiel, industriel et tertiaire

Le métier :

L’installateur électricien industriel/l’installatrice électricienne industrielle monte et place les canalisations industrielles et boîtiers. Il/elle place et raccorde les composants électriques et les différents tableaux industriels selon des plans et schémas fournis, pour des installations industrielles nouvelles ou déjà existantes.

Dans le respect de la réglementation en vigueur liée à la profession et des procédures de l’entreprise, il/elle exécute son travail en toute autonomie. Il/elle contrôle ses propres réalisations en s’assurant de leur bon fonctionnement.

Il/elle travaille aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur des bâtiments. Ses horaires peuvent varier en fonction des exigences du chantier. Il/elle doit s’adapter à des situations diversifiées et à des milieux variés.

Travaillant le plus souvent en équipe et en hauteur, il/elle veille à sa sécurité et à celle de ses collègues.

Activités

  1. Lire et interpréter les dossiers techniques
  2. Monter des canalisations préfabriquées et/ou câblées
  3. Monter et raccorder des appareils électriques (moteurs, détecteurs, capteurs,...)
  4. Installer et câbler les tableaux de distribution et de commande
  5. Participer à la mise en service d’installations industrielles
  6. Utiliser les appareils de mesure et réaliser les tests hors et sous tension
  7. Tester la bonne marche individuelle des appareils
  8. Dépanner et modifier une installation ou un équipement

Informations utiles

L’option "électricien installateur industriel/électricienne installatrice industrielle" est organisée depuis l’année scolaire 2018-2019 dès la 4e année secondaire, sur base de la mise en application du décret de la Certification Par Unités (CPU).

Attention : le nom de cette option est désormais "installateur/installatrice électricien/électricienne résidentiel-le, industriel-le et tertiaire"

Cours

Exemple de planning des cours

Cours généraux :

  • Français
  • Mathématique

Cours de l’option :

  • Traitement de problèmes techniques
  • Electricité et laboratoire
  • Technologies de l’électricité
  • Travaux pratiques

Les débouchés :

L’électricien installateur travaille pour un artisan ou pour une entreprise et peut s’installer à son compte à l’issue d’une 7ème GTPE.

Documents à télécharger

info document
(PDF – 415.5 ko)

Restaurateur/Restauratrice

Le métier

Le restaurateur/la restauratrice conçoit une carte et des menus, les réalise et les sert selon les règles en vigueur dans le métier. Il/elle détermine le prix de revient de ses menus et planifie ses achats. Il/ elle respecte les normes d’hygiène et de sécurité alimentaire. Ce métier peut être exercé dans des établissements de toutes catégories. Le restaurateur/la restauratrice travaille en cuisine, effectue la mise en place, le service, l’envoi et la remise en ordre.

En salle, il/elle enregistre les réservations, accueille le client, prend la commande et la transmet en cuisine. Fréquenter les établissements de ses collègues et s’informer de l’évolution de la profession aidera le restaurateur/la restauratrice à cultiver son art.

Le restaurateur/la restauratrice pourra quitter sa cuisine pour venir saluer les clients à leur demande ou pour les aider à faire un choix judicieux de plats et de vins.
On mange d’abord avec les yeux, le restaurateur prêtera une attention particulière à la présentation et au service.

C’est un métier d’accueil et de service qui exige des qualités humaines et relationnelles mais aussi des connaissances de gestion.

Les activités

  1. Établir le menu, la carte et déterminer le prix de revient
  2. Effectuer les achats
  3. Effectuer la mise en place
  4. Accueillir le client
  5. Prendre et transmettre la commande
  6. Effectuer le service et l’envoi
  7. Prendre congé du client
  8. Remettre en ordre
  9. Informations utiles
  10. L’option "Restaurateur/Restauratrice" est organisée depuis l’année scolaire 2018-2019 dès la 4e année secondaire sur base de la mise en application du décret de la Certification Par Unités (CPU)
  11. ...

Les cours

Exemple de planning des cours

Cours généraux :

  • Mathématique
  • Français
  • Sciences
  • Langue moderne
  • ...

Cours de l’option :

  • Connaissance de gestion
  • Technologie de la cuisine-salle-sommellerie
  • Travaux pratiques cuisine-salle
  • ...

Les débouchés :

Le restaurateur/la restauratrice travaille dans des grands hôtels ou dans des restaurants, tant en cuisine qu’en salle.
À l’issue d’une 7ème GTPE ou une 7ème à finalité hôtelière, il/elle pourra s’installer comme indépendant(e) et être aidé(e) par sa famille ou par un(e) apprenti(e)

Documents à télécharger

info document
(PDF – 408.7 ko)

Esthéticienne

Le Métier

L’esthéticienne est l’expert-e de la beauté et du bien-être. Il/elle aide ses clients à conserver et à mettre en valeur leur apparence.

Après avoir analysé les besoins de la personne, l’esthéticienne détermine les soins appropriés et les exécute. Ces soins peuvent être destinés à entretenir et embellir le visage, le buste et le corps. Il peut s’agir d’épilations, de maquillages, de massages esthétiques ou relaxants, de soins de manucure et de pédicure ou de la pose de faux ongles.

Elle prodigue des conseils professionnels concernant l’application et l’utilisation de produits de soin ou de maquillage.

Elle est capable d’assurer la gestion journalière d’un institut (caisse, approvisionnement et stockage), de gérer l’agenda et la prise de rendez-vous.

Activités

  1. Effectuer des soins de beauté du visage
  2. Corriger, par le maquillage, certains défauts
  3. Effectuer des soins de beauté des mains, des pieds, du corps
  4. Effectuer des massages
  5. Epiler différentes parties du corps
  6. Colorer ou décolorer cils et sourcils
  7. Maquiller pour différentes occasions
  8. Vendre des produits de soins esthétiques
  9. Participer à l’organisation quotidienne d’un institut

Informations utiles

L’option "Esthéticienne" est organisée depuis l’année scolaire 2018-2019 dès la 4e année secondaire sur base de la mise en application du décret de la Certification Par Unités (CPU).

Cours

Exemple de planning des cours

Cours généraux

Français
Mathématique

Cours de l’option

Hygiène et cosmétologie
Sciences appliquées
Anatomie
Technologie de l’esthétique
Travaux pratiques

Aptitudes

  • Courtoise
  • Délicate
  • Méticuleuse
  • Créative

Débouchés

  • Instituts de beauté et de bien-être
  • Parfumeries
  • Centres de thalassothérapie et balnéothérapie
  • Délégation commerciale pour des sociétés de cosmétiques
  • Délégation commerciale pour des laboratoires pharmaceutiques
  • Maquillage dans les milieux artistiques (cinéma, théâtre, mannequinat, studio photo,…)
  • Milieux d’accueil et/ou de soins
  • Soins à domicile
  • Gestionnaire d’un institut de beauté en tant qu’indépendant-e

Mécanicien/Mécanicienne d’entretien automobile

Le métier

  • Le mécanicien/La mécanicienne entretien automobile constitue le premier niveau dans l’emploi de mécanicien d’entretien automobile.
  • Le mécanicien/La mécanicienne entretien automobile travaille sous le contrôle du mécanicien et s’occupe principalement des "petits entretiens" courants selon les prescriptions du constructeur.
  • Il/Elle effectue les réparations des circuits électriques simples concernant l’éclairage et la signalisation.
  • Il/Elle opère des contrôles visuels de l’état mécanique du véhicule ainsi que de la carrosserie. Il/Elle en établit un rapport soit oral soit écrit (remplir une fiche appropriée).
  • Il/Elle réalise aussi des travaux liées aux pneumatiques tels que le remplacement des pneus et la mise en œuvre des techniques de réparation.
  • Sous la guidance d’un mécanicien ou d’une personne responsable, il/elle procède à des démontages et remontages mécaniques ainsi qu’à des opérations diverses telles que, par exemple, l’équilibrage des roues, le changement des plaquettes de frein.
  • Il/Elle exécute son travail avec méthode, qualité et rentabilité en respectant rigoureusement les prescriptions en vigueur en matière de sécurité, d’hygiène et d’environnement.

Activités

  1. Préparer un véhicule neuf pour la vente
  2. Réaliser les différents entretiens
  3. Préparer les véhicules pour le passage au contrôle technique
  4. Lire des schémas, notices et interpréter les mesures
  5. Compléter et/ou rédiger des fiches de travail
  6. Ranger son poste de travail et ses outils
  7. Répondre aux demandes du client
  8. Respecter les règles d’hygiène et de sécurité

Cours

Exemple de planning des cours

Cours généraux

Français
Mathématique

Cours de l’option

Technologie du garage
Mécanique automobile
Electricité appliquée
Travaux pratiques

Aptitudes

Perspicace
Ordonné-e
Autonome
Sociable

Débouchés

  • Garages automobiles
  • Concessionnaires
  • Ateliers de réparation
  • Chaînes de production
  • Entreprises de transports de marchandises
  • Entreprises de transports de personnes

Documents à télécharger

info document
(PDF – 428.4 ko)

Ouvrier/ouvrière en implantation et en entretien de parcs et jardins

Le métier

L’ouvrier/ouvrière en implantation et en entretien de parcs et jardins en parcs et jardins aménage et entretient des espaces verts (parcs, jardins, terrains de sport...) et des décors végétaux d’intérieur ou d’extérieur (bureaux, commerces, halls d’accueil, murs végétaux...) selon les règles de sécurité et la réglementation environnementale.

Il/elle peut procéder à l’installation de mobilier urbain, et peut être amené à coordonner une équipe.
La possession du permis de conduire et du permis G (tracteur) est un plus.

Cours

Exemple de planning des cours

Cours généraux

  • Français
  • Mathématique

Cours de l’option

  • Horticulture générale
  • Techniques horticoles
  • Travaux pratiques

Aptitudes

  • Observateur-trice
  • Patient-e
  • Créatif-ve
  • Habile

Les débouchés

L’activité de ce métier s’exerce au sein d’entreprises du paysage, de communes, de syndics de copropriété, d’établissements administratifs...
Elle varie selon le secteur (création, aménagement, entretien d’espaces verts intérieurs et extérieurs) et le mode d’organisation (présence de serres).
Le métier suppose une bonne forme physique, et un dos solide (manipulation de charges, positions de jardinage...).
Le port d’équipements de protection spécifiques (veste renforcée anti-coupe, protecteurs anti-bruits...) est souvent requis.

Vente

Le métier :

Le vendeur reçoit les clients en magasin ainsi qu’en rayon où il les aide à faire leur choix en les conseillant. Son travail varie suivant la structure où il est employé, à savoir :

  • boutique traditionnelle
  • grand magasin
  • grande surface
  • magasin spécialisé dans un type de produit (jouets, bricolage, etc.)

Dans une boutique ou petite structure, il pourra être chargé de l’encaissement. Il dépend alors directement du gérant, du directeur ou du propriétaire du magasin.
La tâche du vendeur en supermarché demande plus de temps à approvisionner et agencer les rayons qu’à conseiller les clients. Il est ici placé sous la responsabilité d’un chef de rayon.
Il peut également être appelé à étiqueter les produits ou à assurer les commandes de réapprovisionnement.

Dans tous les cas, il lui est demandé une excellente connaissance des produits, une bonne résistance physique et nerveuse et un sourire à toute épreuve.
Les vendeurs travaillent souvent le samedi et les heures supplémentaires en période de fêtes ne sont pas rares.

Les débouchés :

Le vendeur travaille pour des gérants ou propriétaires d’un magasin. Il peut également s’installer à son compte à l’issue d’une 7ème GTPE.

7ème GTPE

Le métier

Pour être indépendant et pour pouvoir engager du personnel, il faut également posséder le diplôme de gestionnaire de très petites entreprises.
Le gestionnaire d’entreprise a souvent acquis au préalable une expérience et une compétence professionnelles dans un secteur d’activité ou un métier (comme artisan ou salarié).
Le chef d’entreprise détermine la stratégie de sa société et dirige sa mise en œuvre. Il choisit les produits fabriqués ou les services fournis par l’entreprise et définit les marchés sur lesquels elle exerce son activité. Il rassemble et gère les moyens de l’entreprise (humains, financiers, techniques). Il dirige et anime le personnel pour atteindre les objectifs fixés. Il veille au développement de l’image de l’entreprise.

La taille de l’entreprise détermine ses activités. Dans les petites structures, le savoir-faire technique et professionnel correspondant au métier de l’entreprise tient une place importante dans les relations internes et externes. Dans une entreprise plus importante, la stratégie, sa mise en œuvre, et l’animation de collaborateurs spécialisés sont primordiales.
Les horaires sont irréguliers, et les déplacements sont fréquents.

Documents à télécharger

info document
(PDF – 436.5 ko)

Auxiliaire du bâtiment

Le métier

L’ouvrier/ouvrière qualifié-e en construction - gros œuvre (ou le maçon/la maçonne) effectue une partie des travaux de gros œuvre d’un bâtiment, dans le cadre d’une construction, d’une rénovation ou d’une transformation.

Après le terrassement et les fondations, il/elle réalise la maçonnerie sur base de plans. Il/elle utilise des matériaux pour la structure (briques, pierres, blocs, éléments préfabriqués) et d’autres matériaux pour l’isolation et l’étanchéité. Il/elle les assemble au moyen de mortiers, de ferraillages, de connecteurs et de colles. Lorsque l’ouvrage de maçonnerie est apparent, il/elle rejointoie. En hauteur, il/elle accède à son poste de travail grâce à un échafaudage et utilise des engins de levage pour monter les matériaux.

Il/elle travaille sous la direction d’un chef d’équipe au sein d’une équipe pluridisciplinaire. Il/elle utilise de nombreux équipements adaptés pour se protéger. Il/elle participe à des chantiers modestes ou colossaux, dans des petites, moyennes et grandes entreprises de construction.

Activités

Installer/désinstaller le chantier
Implanter le bâtiment
Réaliser le terrassement et les fondations
Poser des systèmes d’égouttage et de drainage périphérique
Exécuter la maçonnerie (y compris jointoyer)
Intégrer des éléments dans la maçonnerie
Étanchéifier des parois et placer l’isolation thermique
Coffrer, ferrailler et bétonner des éléments simples (dalles, poutres, colonnes)

Informations utiles

L’option "Ouvrier/ouvrière qualifié-e en construction gros-oeuvre" est organisée depuis l’année scolaire 2018-2019 dès la 4e année secondaire sur base de la mise en application du décret de la Certification Par Unités (CPU).

Attention : cette option s’appelle désormais "Maçon/Maçonne".

Cours

Exemple de planning des cours

Cours généraux

Français
Mathématique

Cours de l’option

Dessin technique de construction
Maçonnerie
Travaux pratiques

Aptitudes

  • Rigoureux-se
  • Polyvalent-e
  • Sportif-ve
  • Persévérant-e

Débouchés

  • Construction : gros œuvre, équipements, ouvrages d’art
  • Énergie : isolation,…
  • Administrations publiques : régie des bâtiments, service de travaux communaux, rénovation,…

Carrossier

Métier

Le carrossier/la carrossière est en quelque sorte l’esthéticien/l’esthéticienne de l’automobile. Il/elle a un sens aigu du travail bien fait et remarque le moindre défaut d’une carrosserie même neuve !

Le métier comporte quatre aspects différents et complémentaires : le démontage/montage, la tôlerie, la préparation en vue de la peinture et la peinture. Son savoir-faire demande une grande dextérité et s’acquiert au fil du temps et de la pratique. Le métier de carrossier/carrossière est en évolution constante : les matériaux sont toujours plus légers, les peintures plus performantes, les outils et équipements plus pointus,...

Le carrossier/la carrossière doit bien connaître la réglementation en vigueur dans le domaine de l’automobile tant au niveau sécurité qu’environnemental. Il/elle travaille la plupart du temps debout dans un atelier où il/elle manipule régulièrement des machines bruyantes. Il/elle peut être amené-e à rencontrer des experts afin de déterminer les travaux à effectuer sur un véhicule.

Activités

  1. Identifier et lister des dégâts
  2. Démonter et remonter les différents éléments de la carrosserie
  3. Réparer la carrosserie en utilisant la technique adéquate
  4. Assembler les éléments de carrosserie
  5. Préparer les surfaces en vue de la peinture
  6. Réaliser la mise en peinture
  7. Gérer les relations avec les experts, les clients et les assurances
  8. Gérer une entreprise

Cours

Exemple de planning des cours

Cours généraux

Français
Mathématique
Gestion

Cours de l’option

Technologie de l’automobile
Technologie de la carrosserie
Travaux pratiques et méthodes

Aptitudes

  • Soigneux-se
  • Habile
  • Autonome
  • Méthodique

Débouchés

  • Automobile : réparation-construction, commerce et services